Chenilles urticantes et défoliantes

Pourquoi lutter contre ces chenilles ?

Car ses poils sont urticants pour l'homme (réaction inflammatoire), les animaux y sont aussi sensibles. Le poil est un harpon contenant une substance irritante. Sa durée de vie peut être de plusieurs années.

Chenille processionaire du pin (Thaumetopoea pityocampa)



Cocon chenilles

Habitat


Pins et cèdres

Description


- pilosité abondante
- dos noir bleuté et ventre blanc grisonnant
- tête noire
- longueur maximum : 27 mm

Cycle


JUILLAOUTSEPTOCTNOVDECJANVFEVMARSAVRMAIJUIN
papillonsoeufséclosionprocession  
      danger  
pièges à phéromones    Lutte chimique ou mécanique  



Chenille processionnaire du chêne (Thaumetopoea processioneaa)


Habitat


Chênes

Description


- longs poils blancs
- dos gris bleuté et ventre gris verdâtre
-tête brune foncée
- longueur maximum : 23 mm

Cycle


JUILLAOUTSEPTOCTNOVDECJANVFEVMARSAVRMAIJUIN
papillonsoeufséclosionnidscocon
danger         danger
pièges phéromones       biologique & mécanique



Bombyx cul brun


Habitat


Rosacées et chênes

Description


- longs poils noirs
- corps grisâtre et noir
- 2 points noirs sur son dos
- longueur maximum : 28 mm

Cycle


JUILLAOUTSEPTOCTNOVDECJANVFEVMARSAVRMAIJUIN
papillonsoeufsnids      papillons
danger        danger
            



Les mesures de prévention et de lutte


Les mesures de prévention


Les premières mesure de prévention consistent à limiter les expositions aux poils de chenilles :
- en évitant les zones infestées (sous les arbres infestés, par exemple)
- en ne manipulant pas les chenilles, ni les nids, ni les cocons
- en portant des vêtements protecteurs couvrant en cas de pénétration dans une zone infestée
- en ne frottant pas les yeux en cas d'exposition
- en évitant de faire sécher du linge près des arbres infestés car les poils portés par le vent peuvent pénétrer le linge et irriter la peau et les muqueuses
- en cas d'exposition ou de doute, prendre ou douche tiède et changer de vêtement
- en cas d'irritation cutanée ou oculaire (surtout en cas de terrain allergique), consultez un pharmacien ou un médecin

Pièges à phéromones


Des capsules reproduisant l'odeur du papillon femelle sont installés dans un piège en forme d'entonnoir. Dès leurs premiers vols au début de l'été, les papillons mâles vont chercher des femelles pour se reproduire.
Attiré par l'odeur des capsules, ils tomberont dans les pièges d'où ils ne pourront plus s'échapper pour se reproduire.
Ce procédé a pour seul intérêt la détermination de l'évolution des populations. Son effet de lutte est limité car il ne détruit que les mâles et n'empêche pas les femelles de pondre.

Lutte mécanique


Sur les arbres de petites tailles, à l'aide d'un échenilloir et d'une combinaison parfaitement hermétique, couper les cocons et les incinérer.

Tir au fusil


Le tir au fusil dans les nids (en dehors des agglomérations) permet, en les éclatant, de détruire les chenilles en favorisant le développement d'un champigon.

Lutte microbiologique


Par pulvérisation d'une préparation à base de Bacillus Thurengiencis par avion, hélicoptère ou pulvérisateur au sol.
L'existence de diapause prolongée nécessite souvent la répétition de l'intervention deux années consécutives; de surcroît en zones urbanisées, deux pulvérisations à trois semaines d'intervalle sont recommandées.

Ecopiège


L'Ecopiège est formé d'une simple collerette entourant le tronc à une hauteur où les  enfants ne peuvent pas le toucher et d'un sac rempli de terre. En fin d'évolution larvaire, les chenilles se regroupent en procession le long du tronc pour descendre de l'arbre et se nymphoser dans la terre. Arrivés dans la collerette, elles sont dirigées dans un sac rempli de terre suspendu à l'arbre dans lequel elles vont tisser un cocon et se nymphoser. En fin d'hiver, l'utilisateur devra décrocher le sachet plastique et l'incinérer. Ce piège doit être installer être installé sur le tronc des conifères ayant des nids d'hiver de processionnaire du pin.
Par ce principe, les chenilles sont piégées à une période où le risque dû aux soies urticantes est le plus important. C'est donc une méthode de lutte particulièrement intéressante dans les jardins et les zones fréquentées par le public.